La Fédération de tir à l’arc accepte la démission de Roman Sana

« `html

La Fédération d’Archery du Bangladesh (BAF) a accepté la démission de l’archer olympien Roman Sana. Cette décision a été prise le vendredi 15 mars. La fédération a annoncé qu’elle lui rendrait hommage avec tout le respect dû. Auparavant, Roman avait officiellement adressé sa démission à la fédération le 3 mars, a déclaré Kazi Razibuddin Ahmed Chapal, secrétaire général de la BAF. Originaire de Khulna, Roman a remporté l’or dans la catégorie individuelle masculine recurve lors de la Coupe d’Asie 2019 aux Philippines. Il a remporté trois médailles internationales en 2019, y compris une médaille d’argent aux Championnats de solidarité internationale de tir à l’arc de l’ISSF et une médaille de bronze au Championnat du monde de tir à l’arc, avant de gagner une médaille d’or au tournoi de classement de la Coupe d’Asie.

Un adieu respectueux à un champion

La décision de Roman Sana de quitter l’équipe nationale a marqué la fin d’une ère pour le tir à l’arc bangladais. Sa contribution au sport, tant sur le plan national qu’international, a été immense. En reconnaissant son apport, la Fédération d’Archery du Bangladesh s’est engagée à lui rendre un hommage mérité, soulignant l’importance de valoriser les athlètes qui ont porté haut les couleurs de leur pays.

Le parcours exceptionnel de Roman Sana

Roman Sana, dont la carrière a été jalonnée de succès, est un exemple de persévérance et de dévouement. Ses victoires à la Coupe d’Asie et ses médailles internationales en 2019 ont non seulement rehaussé le profil du tir à l’arc bangladais mais ont également inspiré une nouvelle génération d’archers dans le pays. Son parcours rappelle que derrière chaque flèche lancée, il y a des heures de pratique, de détermination et un esprit inébranlable.

Quel avenir pour le tir à l’arc au Bangladesh ?

Avec le départ de figures emblématiques comme Roman Sana, le tir à l’arc au Bangladesh se trouve à un tournant. C’est l’occasion pour la nouvelle génération de saisir le flambeau et de poursuivre sur la voie du succès. Le développement de ce sport nécessite un engagement continu de la part des autorités, des entraîneurs et des athlètes eux-mêmes. L’accent doit être mis sur la formation, le recrutement de talents et la création d’un environnement propice à l’excellence sportive.

Conclusion

La démission de Roman Sana de l’équipe nationale de tir à l’arc marque la fin d’un chapitre mais aussi le début d’une nouvelle ère pour le sport au Bangladesh. Son héritage servira d’inspiration pour les années à venir, rappelant l’importance de la passion, du dévouement et de l’excellence dans la poursuite de la grandeur sportive.

« `

Damien

Damien Rousson, co-fondateur de CLEATIS avec Jérôme Vapillon, est un entrepreneur dynamique et un fervent défenseur du sport comme moyen d'éducation et de développement personnel. Avec une formation en ingénierie et un master en poche, Damien a toujours été attiré par l'intersection de la technologie et du sport. Son intérêt pour les sports de tir, en particulier le tir à l'arc mais aussi les sports d'endurance, l'a conduit à explorer les différentes façons dont le digital peut améliorer l'accès à l'information sportive et encourager la pratique sportive. Damien est également un archer amateur, ce qui lui donne une compréhension profonde des besoins et des désirs de la communauté du tir à l'arc. Il utilise cette expertise pour orienter le contenu et les fonctionnalités de https://www.archersdevichy.fr/, assurant que le site réponde aux attentes des utilisateurs, des débutants aux compétiteurs chevronnés.